Final fantasy XV : la chute d’un empire

Dans l’histoire du jeu vidéo, inutile de présenter la célèbre saga Final Fantasy. Véritable ambassadrice du savoir-faire vidéoludique du JRPG, il va sans dire que chaque nouvelle itération est attendue impatiemment. Malgré une trilogie FF XIII largement critiquée par les fans puis un départ raté pour le MMORPG FF XIV, la série continue de s’imposer.
Un jeu va alors retenir l’attention des fans : Final Fantasy Versus XIII. Mais malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévu…

Dans cette chronique, je vais résumer l’actualité du jeu, le retour des joueurs, ainsi que mon avis sur ce phénomène qu’a été Final Fantasy XV.

Un engouement grandissant

En Mai 2006, en amont de la sortie de FF XIII est annoncé FF Versus XIII. Le jeu découle d’un projet : le Fabula Nova Crystallis. Celui-ci devait servir de base pour tout les prochains titres FF, et étant tous liés les uns les autres d’une certaine manière sans plus de précisions. Une superbe vidéo de Versus XIII fait alors son apparition dévoilant Noctis, le héros descendant les marches d’un palais assaillis par des soldats.

Final Fantasy versus XIII – Des premières images prometteuses.

Après cela…plus rien. Quelques vidéos et images du jeu font surfaces mais toujours aucune date de sortie dévoilé. Cette situation qui durera plus de 7 ans inquiètera fortement les fans et des rumeurs d’annulation du titre commencent à se répandre. Obligeant Square Enix à démentir les rumeurs.
Mais à L’E3 2013, l’attente touche enfin à sa fin. Le jeu est présenté dans une vidéo grandiose et est sobrement renommé Final Fantasy XV, mettant fin au projet d’unification Fabula Nova Crystallis. La communication autour du jeu s’emballe, la presse et les joueurs sont persuadés, ce Final Fantasy va être le meilleur de la franchise ! Et Square Enix ne se gêne pas pour aduler son bébé, le désignant comme le plus ambitieux de tous les FF.

Une date de sortie est enfin annoncée à un évènement spécial, l’undercover, ce sera pour le 30 septembre 2016 ! Mais surprise un film d’animation : kingsglaive, ainsi qu’une série animée : brotherhood, sont annoncés pour enrichir l’univers du jeu.

Le film arrive en aout, la technique est irréprochable, il est vraiment sublime. Mais malheureusement il pèche un peu sur ses dialogues et son scénario brouillon. On se dit que ce n’est pas grave, bien qu’étant une introduction au jeu le film reste un bonus. Après autant d’attentes Final Fantasy XV s’annonce grandiose… bien qu’il soit reporté au 29 novembre. La raison donnée par le directeur du jeu Hajime Tabata en personne est que le patch day one prévu serait très lourd et pour privilégier les personnes n’ayant pas une connexion internet suffisante pour le télécharger ils ont pris cette décision.
Soit, la raison est viable mais quand on voit que finalement le vrai patch day one fait 7,2 GB, il y a de quoi se demander si cette raison est vraiment valable…

Final Fantasy XV Kingsglaive – Une vrai claque graphique.

Une rumeur effrayante

Mais quelques mois avant sa sortie une rumeur émanant d’un internaute sur 4chan commence à prendre de l’ampleur. Il décrit FF XV comme infinissable sur PS4 avec seulement deux heures de jeu jouables… à quelques mois de la sortie du jeu. Alors évidement ce n’est qu’une rumeur mais à la sortie du jeu on voit que les détails qu’il donne sur le scénario sont tous juste. Il y a donc peu de doutes à avoir sur la véracité de ces propos.
Ce n’est pas la seule rumeur évoquant un développement compliqué et la sortie du jeu ne va pas réjouir les joueurs.

« Tout ça pour ça ? ». C’est ce que c’est dit une majorité des fans attendant le jeu. On a alors un véritable fossé entre les avis de la presse qui fait l’éloge du jeu alors que les joueurs sont en colère. En colère que le jeu qu’ils attendaient comme véritable exemple pour l’industrie vidéoludique se transforme en jeu lambda qui a un arrière-gout de trop peu.

Et effectivement c’est comme ça qu’on peut qualifier le jeu. Par exemple les apparitions de Luna se comptent sur les doigts de la main alors qu’on nous annonçait un personnage fort. Sa mort n’a alors que peu d’impact, comment regretter Luna alors qu’on n’a pas eu le temps de s’attacher à elle ? Ils ont clairement voulu refaire une scène qui rappelle l’âge d’or de Final Fantasy mais FF XV ne le fait pas bien.
Et en général dans son scénario, il manque de développement. Les personnages secondaires sont pour la majorité anecdotiques. Le problème est que les Final Fantasy ont toujours mis un point d’honneur à développer ses personnages, ici pire qu’une insulte au jeu, c’est une insulte à la saga entière.

Les développeurs ont alors misé sur le côté road trip entre potes. Et c’est là d’un des points positifs, il offre une approche nouvelle à la série, entre les feux de camps, dialogues entre le groupe et voyage en voiture, ce côté du jeu est une réussite. Ce côté représente à lui seul environ 70% du jeu. Le reste troc son monde ouvert pour une aventure dirigiste mais épique et scénarisé. Le problème est que pour un Final Fantasy, le côté épique et dépaysant est indispensable. Pour FF XV cela arrive après seulement une vingtaine d’heure de jeux environ et la fin de ce voyage est bien trop courte !

L’ambiance road trip est plutôt bien retranscrite !

Je pense personnellement que dès le départ ils ont fait erreur de choisir le monde ouvert, ils auraient pu proposer des « zones » en monde ouvert entrecoupés de séquences scénarisés bien plus fortes qu’actuellement.
Au-delà de ce problème de rythme les combats (là aussi marque de fabrique des FF) sont brouillons. La majorité du temps on tape sur l’ennemi sans se soucier des faiblesses et résistances des ennemis. La magie est aussi une plaie, pour l’utiliser un doit ramasser dans le monde des énergies, ensuite passer par un menu pour en fabriquer une à usage unique. Pouvant en plus blesser nos alliés, la magie ici n’est pas du tout plaisante à utiliser.

Pourquoi cet échec ?

Final Fantasy XV n’est pas un échec au sens commercial puisque le jeu à dépasser la barre des 7 millions de jeux vendus avec la sortie PC. Ni pour la critique globale sur le long terme puisque les avis restent quand même favorables sur le jeu. Mais alors comment expliquer cet échec pour les fans ?

En premier lieu il est important de noter que le jeu n’a pas eu 10 ans de développement comme on peut le lire partout. Avant 2010 le jeu n’était qu’en alpha, rien n’était encore très concrets. Ce n’est qu’au changement de directeur de Tetsuya Nomura à Hajime Tabata que le développement s’est accéléré. En réalité le jeu n’a donc eu que 4-5 années de création intensive. De plus il est clair que les studios de développement japonais ont un réel retard sur les mondes ouverts.

Ensuite, le jeu tourne avec le moteur maison de Square Enix, le Luminous Engine. Celui-ci a été développé en même temps que le jeu, et on peut aisément affirmer qu’il est l’une des causes du retard du jeu. Kingdom hearts 3, une grande autre création de Nomura était au départ développé avec ce moteur mais a ensuite été changé pour Unreal Engine 4. Même s’ils affirment que le changement a été fait parce que ce moteur correspondait mieux au jeu, on peut imaginer que le Luminous Engine retardait trop la production.

Mais cet échec dans le cœur des fans est pour moi dû à son attente. Le jeu a évidemment été annoncé trop tôt. Et quand la campagne marketing c’est enclencher ils ont fait l’erreur de vouloir montrer trop de choses. Ainsi lors des ATR (Active Time Report), sorte de récapitulatif sur le développement, on voyait des lieux, personnages, cinématiques… qui ne seront pas dans le jeu final. Une cinématique avait même été montrée et largement médiatisé appelé « Dawn trailer ». On y voyait un Noctis enfant dans les bras de son père, avec une superbe musique de Yoko Shimomura. Une ambiance tragique et une relation paternelle originale, au final là aussi totalement absente du jeu, que ce soit la cinématique ou la relation entre le père et le fils.

Trailer Dawn – une absence du jeu incompréhensible…

Un besoin de rentabilité évident

Mais pour moi le gros point noir du jeu se situe dans son merchandising dans et autour du jeu. Bien que l’objectif d’étendre l’univers de FF XV était au départ clair et sain, il n’a pas fallu attendre longtemps avant de voir apparaître des partenariats à outrance. Outre les pubs pour Audi, Cup Noodle, Half Life, Les sims, Tomb raider, Assassin Creed, Terra Wars et…. Quoi ? Oui vous ne rêvez pas, alors que les joueurs attendaient des mis à jour pour ajouter du contenu, le jeu a obtenu deux gros événements à savoir le festival des assassins et celui de Terra Wars qui ajoutent des missions entièrement scénarisées. De plus le jeu apparaît dans d’autres comme dans Brave Exvius, Blue Reflection, Nier Automata, Tekken 7… Si le jeu était considéré comme complet il n’y aurait pas eu de problème, sauf qu’ici c’est vraiment très maladroit de proposer ces collaborations alors que les joueurs attendent autre chose.

Qui a demandé de l’assassin creed dans un final fantasy ? Qui ?

En plus de cela 3 parties du jeu ont volontairement été coupés pour les proposer en DLC avec les épisodes Gladiolus, Prompto et Ignis. Le problème est que ce découpage est très grossier, Gladio va par exemple partir du groupe sans raison le temps d’un chapitre. C’est encore une fois très maladroit et en comprend vite qu’il faudra mettre la main au portefeuille pour comprendre ce qu’il s’est passé. En plus d’un multijoueur dispensable on dirait qu’ils n’ont vraiment pas compris ce qu’attendaient les joueurs.

Justement ils ont diffusé un sondage pour savoir ce qui a plu ou pas. À la suite de cela a été annoncé les épisodes Ardyn, Aranea, Lunafreya puis Noctis qui s’imbriqueront directement dans le jeu pour proposer plus de contenu. Malheureusement, il a été annoncé il y a peu qu’au vu du budget alloué aux DLC, ils ont préféré se concentrés sur le DLC Ardyn et annulé les autres. Un véritable coup de massue pour les fans qui espéraient un meilleur développement des personnages dans le jeu.
Malgré cela le jeu aura su renouveler un peu son gameplay avec le pack royal (mais là encore payant) qui offre un étoffement de la fin du jeu et des quelques bonnes mises à jours gratuites.

Le switch de personnage est une nouveauté bienvenue, même si finalement pas si indispensable au jeu.

Ce qu’il faut retenir

Oui, Final Fantasy XV aurait pu faire bien mieux, mais finalement son échec vient surtout de sa campagne marketing débuté trop tôt, et un merchandising beaucoup trop important (et je n’ai pas parlé de tout comme le jeu mobile FFXV : Empires), détachant complètement ces fans de la licence du jeu. Si on additionne à cela les problèmes de développement et un moteur peut être perfectible le jeu n’avait rien pour lui faciliter la tâche. Il y avait clairement du potentiel mais il a été gâché par un besoin de rentabilité trop présent.

Mais alors quel avenir pour la série ? Et bien il s’annonce étrangement bien meilleur. Final Fantasy XV va servir de leçon à Square Enix, ils ne referont plus les mêmes erreurs et les phases de préproduction seront sans doute moins chaotiques. De plus je soupçonne certains DLC et mises à jour comme des « test » (multijoueur, VR, monde plus ouvert…) pour appréhender le Luminous Engine sous toutes les coutures. Le moteur semble ainsi opérationnel pour un nouveau projet, qui sera surement bien meilleur. Il ne reste plus qu’a savoir si Square Enix voudrait prendre le risque de relever encore une fois un tel défi.

Sources :

https://www.eurogamer.net/articles/2014-12-04-kingdom-hearts-3-dev-discusses-with-switch-from-luminous-to-unreal-engine-4

https://www.gamekult.com/actualite/hajime-tabata-revient-sur-le-developpement-de-final-fantasy-xv-3050799097.html

https://www.neogaf.com/threads/4chan-rumors-huge-final-fantasy-xv-spoilers-plot-gameplay-dev-talk.1233181/


Laisser un commentaire